Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LESMOUTONSDEPANURGE
lesmoutonsdepanurge

La vie du C3 (centre culturel communal) vue de l'intérieur !!
Et la vie de son auteur, Dark Scriptus.
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- C3
- Vu épris
- Moije

5 DERNIERS ARTICLES
- Le Crépuscule d'une étoile
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Little children
- Jacquou le croquant
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Vues de ma fenêtre
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Pot
- Mardi

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<< Décembre >>

BLOGS FAVORIS
1.Champs-elysees
2.Mondesparalleles
3.Fictionnary
Ajouter lesmoutonsdepanurge à vos favoris

LIENS FAVORIS
- Photos de Rome
 The Holiday Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Pour me détendre et me reposer, je laisse les filles accrochés des affiches dans le froid et file au cinéma.

Et j'entre dans la première salle qui commence.

Alors qu'elles vivent chacune des déceptions sentimentales, deux filles décident d'échanger de maison.

La faiseuse de bande-annonces californienne va dans un petit cottage anglais. La journaliste anglaise fuyant un amant qui décide de se marier avec une autre, dans une somptueuse villa de Los Angeles. L'américaine fait connaissance avec le séduisant frère de l'anglaise (père célibataire élevant seul ses deux filles après la mort de leur mère). L'anglaise avec un voisin de l'américaine, scénariste retraité et avec un fantasque collègue à elle. Le quatuor est posé, ils ont 1h30 pour finir ensemble.

Bon, évidemment ça casse pas trois pates à un canard. C'est gentillet. Il y a de bonnes idées malgrè tout. Le personnage très attachant du vieux scénariste surtout. Cameron Diaz en fait des tonnes, Kate Winslet est plus sobre. De même pour les garçons.

Un moment sympathique, détendant, pas prise de tête, et par les temps qui courent, c'est déjà pas mal.

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-01-2007 à 23h33

 Coup de froid Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

La nuit de mercredi à jeudi est difficile, surtout parcequ'au réveil, je n'ai plus de chauffage dans mon appartement, et que la température y est quasi-polaire. Heureusement, j'ai un petit radiateur éléctrique d'appoint.

Rien le matin, réglages lumières au Gymnase l'après-midi. Il fait froid aussi dans la salle (mais moins que la veille). Le technicien fait son minimum. Il faut dire aussi qu'on doit pas mal l'embrouiller à parler tous en même temps. Mais bon, on a le droit à ce qui est en place et rien de plus. C'est un peu léger. Il manque au moins un projo pour une de mes entrées. Mais bon, on a pas vraiment le choix et on fera avec.

Quelques tensions malgrès tout. Et puis, je me remets difficilement de la fatigue nerveuse accumulée la veille.

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-01-2007 à 23h28

 Retour au C3 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Un métro, un RER et me voilà de retour dans la Commune. Juste en remontant du quai, devant moi, Mélissandre, qui va voir un spectacle sur Paris. Un peu de marche, et j'arrive devant le C3 quelques secondes après 19h. C'est le brieffing des vacataires qui commencent. Alors, je passe par chez le gardien. Dark Rigolus s'apprète à partir. Marcel est de garde pour la nuit. Retraitix est dans la loge, attendant que le temps passe. Je prends l'ascenseur pour monter au foyer. Là, une belle tablée d'Oïdes. Humanoïde, Dentoïde, Germanoïde, Humouroïde (qui a d'ailleurs le même nouveau téléphone que moi). Je fais des saluts à tout le monde. Je cherche Dossinantix dans les couloirs et à son bureau, mais sans la trouver. Je redescend et me dirge vers le hall. A ce moment, j'entend monter dans l'ascenceur, Discrétix et Béatrice qui semble hilares. Une bise et elles vont manger. C'est marrant comment déjà dans des lieux si familiers la semaine dernière, je me sens comme étranger. Ca y est, je n'y ai plus ma place, plus ma raison d'être, je me sens comme étant un intrus; presque indésirable...

La porte de communication du hall passée, je me rends compte qu'Ambiciosa n'a pas terminé son brieffing, alors pressentant que ma présence serait perturbatrice je m'assied dans le coin lecture (généralement déserté) et attend sagement et discrétement la fin. Puis quand elle est arrivée, je fais mine d'arriver moi aussi (en faisant claquer la porte de communication). Quelques mots avec Ambiciosa qui part diner. Puis un salut à tous les vacataires. Certains que je n'ai pas vu depuis quelques temps (Madonnopoulos, Capuletopoulos), mais la plupart qui était passé à mon pot. Au bar, mon frère, Matrixopoulos et Hauboïstopoulos. Alors, je squatte avec eux, en regardant régulièrement ma montre et mon portable, attendant impatiemment l'arrivée de "la famille Adams", mon père, sa femme, mon frère et ma soeur. Dossinantix vient jeter un oeil au bar et c'est l'occasion de se retrouver, même si elle préfère vite aller voir une boîte noire faite n'importe comment dans la salle, accompagnée de... Scaphandroïde.  

La fatigue et le stress de la journée commencent à faire ressentir leurs effets sur moi. Surtout que la famille Adams tardant, je commence à stresser. Je les connais, jamais à l'heure. Et effectivement, il ne se pointe que peu de temps avant 20h. Ils n'ont pas mangé, ont faim et à part les sandwichs du bar, je n'ai que la pizzeria en face (et pas térrible) à leur proposer. Mais dans ce dernier cas, fissa. Alors, la commande passée (moi je n'ai pas faim), mon père et moi allons retirer les places.

Béatrice a expliqué le chemin en détail à mon père et il l'en remercie. Sinon, il a du mal à reconnaitre Matrixopoulos qu'il n'a pas du voir depuis près de 5 ans.

AU resto, je pique quelques pattes pourtant à l'arrabiata à mon père (alors que je n'aime guère ça). Mon père prépare ma soeur à la rencontre avec Matrixopoulos (non, pas à cause de ce dernier, mais à cause des difficultés des mariages et remariages). Il parait qu'on dit, quasi-frère pour des demi-frère par alliance. Comme le service a été rapide on est de retour dans la salle pour même un peu avant le début du spectacle. Par contre, difficile d'approcher de Matrixopoulos, coincer derrière son bar et envahit de monde.

Mon père et sa femme, apprécie bien la salle. Mon frère lui a du mal à lacher son portable, il smese (ou textote si vous préférez) avec sa copine (même si en ce moment, c'est compliqué, parce qu'un autre fille lui coure après)(il faut dire qu'il est beau gosse, même Hautboïstopoulos le dira).

La première partie du spectacle est une réinterprétation dansée de l'annonce faite à Marie, par l'ange Gabriel de la naissance du Christ. Mon frère et mon père s'ennuit un peu. D'ailleurs à la fin de cette partie, mon frère la critiquera d'une façon assez peremptoire, ce qui choquera une spectatrice placée devant.

En allant au bar pour l'entracte, j'essaie de faire de l'éducation de public, j'interroge mon frère pour voir ce qu'il a compris. Gabriel étant joué par une femme, cela ne facilite pas la compréhension (même si ne confiant pas le rôle à un homme, cela ote pas mal d'ambiguités).

Dans le hall, je croise Débordito et Baguettemagix. Deuxième partie, plus fougueuse, plus mouvementée, plus clinquante. Là, même mon frère et mon père accroche plus. Les sauts des danseuses, rattrapés inextrémis me font toujours autant frémir que la première fois que j'ai vu le spectacle. Même si le souvenir que j'en ai fait s'affadir un peu la réalité du jour.

Derrière nous dans la rangée de spectateurs, la responsable locale des "Verts", comme mon père est un élu de ce parti, et qu'il lui a parlé en début de spectacle, je me demande s'il la connaît (mais en fait, non, c'était à cause de son parfum trop présent). Mon père l'aborde tout de même. Mais je sens qu'elle n'a aucune envie de faire connaissance.

Dans le hall, on discute deuxième partie du spectacle entre fratrie, même s'ils disparaissent rapidement. Alors, avec ma belle-mère, pendant que mon père taxe une cigarette à un ami d'un danseur.

Je montre à ma fratrie, le bâtiment de mon ancien bureau, le CAC de l'autre côté du parvis.

Revenus au C3, c'est le drame ! Mon frère prend la cigarette se finissant de mon père et la jette dans la corbeille à papiers. Corbeille pleine à cause des bandes protectrices d'enveloppes, dues à un envoi dans l'après-midi. Alors, pendant que ma belle-mère enguirlande vertement mon frère, elle ouvre la poubelle et la vide au sol, à la recherche de la cigarette encore fumante et non écrasée. On la trouve et tout s'arrête. La famille Adams, s'est encore faite remarquée.

Peu après, ils partent, retournant vers Paris.

Moi, je me mets à squatter le bar ou l'accueil où Béatrice et Discrétix ferment les caisses (à priori Discrétix s'est trompée dans la remise de chèques pendant que Béatrice, elle profitait du spectacle). Néanmoins, même s'il y a des ratés (et d'après le compte-rendu que me fait Ambiciosa de la réunion avec Débordito et Ohbeaufix, ce n'est pas prèt de s'arréter, les recrutements étant toujours bloqués), tout se passe sans heurts et même si Béatrice me regrette, mon trou dans l'eau est entrain doucement de se refermer.

Un tour dans les loges, et j'y trouve Dossinantix en pleine activité. Puis retour au bar, à attendre patiement que le C3 ferme ses portes. Mes deux vacataires préférés s'activent. Mais l'attente est longue, surtout que la fatigue est de plus en plus forte, heureusement, je passe le temps en faisant des photos étranges (mon manteau seul sur une chaise, la lumière de la billetterie dans le noir etc...). Béatrice, Discrétix et même Ambiciosa déclarant forfait, je me retrouve seul avec eux, dans un C3 délaissé. Comme si j'y travaillais encore. D'ailleurs, entre 19h15 et 19h30, ça avait perturbée Hautboïstopoulos quand j'étais là à squatter le bar, sans réaction alors qu'un membre du spectacle se présentait à l'accueil vide pour évoquer ses invitations. Et oui, je ne travaille plus là. Et la pauvre avait du y aller, pour faire bonne figure.

Le bar étant nettoyé dans ses moindres recoins, on peut quitter l'endroit. On retrouve Marcel de l'autre côté puis retour chacun dans sa maison. Pas de visite au C3 pour moi avant mars, minimum, le mois de février étant court et très chargé.

  Lire les 5 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-01-2007 à 22h45

 Répet au Gymnase Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Premier contact avec le théâtre depuis une lecture il y a pas mal de temps. Depuis l'équipe a changé, trois personnages et un metteur en scène extérieur en moins, un musicien en a remplacé un autre. Une nouvelle affiche, pas encore sur les murs du théâtre. Même la petite salle a changé, avec des gradins. Un filage, qui accroche pas mal, surtout à cause de textes sus approximativement.

4h de travail, bien profitable en tout cas.

 

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-01-2007 à 21h42

 Déjeuner avec Loquax Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Loquax [mais non t'inquiètes pas Idéfix, les déjà-nommés vont pas changer de nom, ce sont les nouveaux qui seront en "ax", toi tu reste Idéfix et les autres restent les autres...] propose pizzeria, et comme ça me dit bien ok. En chemin, il me dit que pour le prix d'un ticket resto (6,5€) dans le coin, on trouve pas grand chose. Si ce n'est une boulangerie qui fait une sorte de menu, pour pile-poil ce prix là. Le restaurant est bondé. On nous donne une table, à côté de deux... italiennes. Plutôt bon signe.

Loquax m'interroge sur mon parcours, sur mes loisirs (cinévore et théâtreux), je l'interroge sur les siens (le manga surtout). Je comprends qu'il a une copine (ce qui m'étonne car je l'imaginais déjà gay). Il me demande si je fume, et comme je réponds de temps en temps, il comprend (??) "du shit". Je dois faire des yeux horrifiés. Non pas que j'en ai jamais fumé (loin de là), mais c'est quand même loin d'être dans mes habitudes. Il me parle du personnel, des "cas" surtout, même s'il préfère que je me fasse ma propre opinion. Ce que je préfère aussi soit-dit en passant. On parle un peu du boulot, à faire mais pas trop finalement. On verra le 1er février. AUjourd'hui, c'est plus une prise de contact.

La pizza est bonne (habituelle pour moi, avec du jambon de pays). Mais je la mange trop vite et n'ai même pas envie d'un dessert, en même temps, je commence à être en retard pour la suite de ma journée.

On se quitte devant les CE et à très prochainement.

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-01-2007 à 21h34


|<< <<<  1   2  | 3 |  4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 28-02-2006 à 23h56 | Mis à jour le 12-05-2008 à 13h26 | Note : 5.37/10