Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LESMOUTONSDEPANURGE
lesmoutonsdepanurge

La vie du C3 (centre culturel communal) vue de l'intérieur !!
Et la vie de son auteur, Dark Scriptus.
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- C3
- Vu épris
- Moije

5 DERNIERS ARTICLES
- Le Crépuscule d'une étoile
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Little children
- Jacquou le croquant
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Vues de ma fenêtre
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Pot
- Mardi

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Champs-elysees
2.Mondesparalleles
3.Fictionnary
Ajouter lesmoutonsdepanurge à vos favoris

LIENS FAVORIS
- Photos de Rome
 Fin de journée Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Une journée culturelle qui s'achève par un concert.

Je retrouve Brahmsix au café bobo près de chez moi, où a lieu un petit concert, plus de place assise, le café est bondé. Il a retrouvé des anciens du lycée (dont des demoiselles charmantes), mais aussi notre ennemie commune. Avec qui il m'oblige à discuter un bon moment, dehors, alors qu'on voulait bouger et qu'il parlote avec un ami.

Finalement, fin de soirée chez moi, à regarder le sympathique "Rencontre avec Joe Black".

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 21-01-2007 à 00h28

 L'incroyable destin... Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Finalement, comme j'ai envie de voir du monde, j'obte plus pour les champs, alors je remonte l'avenue vers l'arc. M'arrête chez Virgin, fais un tour à la Fnac, chez Zara. Puis devant un ciné, regarde les horraires et entre.

Le fim a commencé depuis quelques secondes, ce qui est toujours un peu génant.

Un employé du fisc, vit une vie étriquée, jusqu'au jour, où il entend une voix qui raconte ce qu'il est en train de faire. Lui seul l'entend, et elle narre ses activités (le bruit des dossiers qui se classent et qui lui font penser à celui des vagues, par exemple).

Au fur et à mesure, il comprend qu'il est le personnage d'une histoire. Avec l'aide d'un psy (Dustin Hoffman) et par hasard il découvre l'auteure. Une romancière célèbre (Emma Thompson) qui a pour habitude, de ne raconter que des histoires où le héros meurt à la fin.

Préssentant que sa vie est effectivment une tragédie (quand une engin de chantier, emporte dans le vide, une partie de son appartement) il commence à s'inquièter. Surtout qu'il tombe sous le charme de sa dernière fraudeuse en date, une patissière revéche mais talentueuse.

Heureusement pour lui, la romancière est en panne d'inspiration.

Sur une idée tout à fait séduisante, se glisse une histoire un peu longuette, et dans ses détails assez attendue (romance, rédemption, happy-end). Mais l'idée de départ reste fort séduisante. Et comme c'est bien joué, Will Ferel est pataud et pathétique comme il faut, Dustin Hoffman très drôle, Maggie Gyllenhaal parfaite de charme et de malice, on aimerait se prendre un peu plus au jeu... Tant pis !

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 21-01-2007 à 00h19

 Mauvais casting Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Comme, il est 13h30 et que je ne me vois pas rentrer chez moi, alors que je suis debout, je me décide à mettre le nez dehors.

Comme les soldes, ont commencées, je me dis que je trouverai bien un magasin ouvert. Je me verrai bien faire un tour au Louvres où sur les champs pour changer.

Et puis, arrivé à Opéra, rien d'ouvert. Alors je me souviens que ma copine Lomix travaille dans un théâtre tout à côté. J'y passe. Je connais, le caissier qui est un de ses amis, et avec qui on a passé quelques bonnes soirée. Il me dit que la première piéce est d'ici une heure et qu'effectivment Lomix ne devrait pas tarder. Il me met une place de côté. Et je file, "déjeuner" chez Starbucks, une boission à la vanille et à la crème fouéttée et un cheesecake en guise de plat principal.

Puis Lomix m'appelant, je la rejoins au Théatre. On papote ensemble en attendant le début de la pièce. Elle me prévient que c'est très mauvais. Et effectivement ça l'est. Sous couvert d'évoquer les castings, surtout dans la pub d'ailleurs. On nous sert un ramassis de clichés, atterants. Très mal joués de plus dans l'ensemble. Seul performance, le changement rapide de tenue des différents comédiens et leur habileté à se glisser d'un personnage à l'autre. Le reste est sans intéret (entre montrer sa petite culotte et vulgarités diverses). Ils font même monter un membre du public sur scène. Là, le type choisit, se la pète comme ce n'est pas permis (en fait, c'est un ami d'ami des comédiens), il est insuportable tellement il est imbu de lui-même et comment il en fait des tonnes (plus que les comédiens déjà pas légés).

Heureusement, Lomix, après m'avoir placé en premier dans la salle, m'a fait déplacé en dernière minute pour me mettre au balcon (là, il n'y a personne, pas un chat, et en bas, seulement un tiers de salle), et elle peut ainsi venir "profiter" du desastre avec moi. Et on peut échanger des haussements d'oeil !

La pièce d'aprés surement mieux, connait un succés phénoménal et est archi-pleine, pas le moyen de rester.

Il n'est pas 17h, quand je sors du théâtre.

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-01-2007 à 23h36

 Séance du matin Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Nuit courte. Je suis de retour au C3 pour 9h30. Je vais prendre un café, dans les loges des musiciens. Béatrice étant en repos, c'est Discrétix qui est là ce matin.

Encore moins de monde qu'hier, mais par contre tout le monde se presse dans le hall. Le pianiste a voulu s'entrainer en arrivant. Tant est si bien qu'il a complétement désacordé le piano. L'accordeur s'acharne dessus. Et nous est obligé d'attendre la dernière minute pour pouvoir faire entrer le public. Le concert se passe bien, j'ai encore le temps de faire un peu de tarot.

Pendant, la première partie, j'ai faim, alors comme les viennoiseries commandées par Béatrice, ont plutôt bien marchés, je me sens obligé d'acheter celle que je veux manger. Lunettopoulos, me les serre avec un café (gratuit lui !)

Ambiciosa est venu pour que Discrétix envoit un mail au cinéaste qui filme le C3 en ce moment, pour lui communiquer le planning. Après l'entract, elles vont toutes les deux au CAC.
La sortie du public, est beaucoup plus rapide que la veille. J'ai mon après-midi, alors je peux partir vite. C'était mon dernier spectacle tout public au C3. Pas plus d'émotions que ça en fait !

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-01-2007 à 23h13

 Flashback - dernière soirée Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Il y a une semaine, tout juste. Samedi dernier donc.

J'arrivais au C3 très tôt pour un samedi... Vers 15h30, à part le CAC ouvert, avec des enfants qui crient un peu dans les couloirs, les bureaux sont déserts. C'est exactement, ce qu'il me faut du calme et de la concentration. Le but, avancer le plus possible la note récapitulative. La "Note globale", comme je l'ai pompeusement nommée. Celle qui regroupe tout, indique tout, récapitule tout. Récapitule les connaissances acquises en 6 ans de C3 et explique ma manière de fonctionner. Pendant près de 3h, je serais en train de l'écrire.

Pendant, une pause, dans le couloir, je croiserai Débordito venu faire un saut au bureau. En polo informe et jean. Une quasi vision d'horreur (lol). Une humanisation standard de ce type.

Vers 18h30, la note non encore achevée mais bien évolué, je pars rejoindre Béatrice dans le hall du C3. Les vacataires commencent à arriver, dont Matrixopoulos, mon frère. Comme vendredi, j'ai sorti les invitations pour mon pot de départ, Béatrice n'oublie pas de les distribuer. Bambiciosix assure son premier spectacle. Il est un peu, et c'est normal, débordé et dépassé par les événements, heureusement Béatrice reste pour le soutenir tandis que je pars manger. Une salade au quinoa en entrée puis... je ne me rapelle plus, des pommes de terre et de la dinde en sauce surement. Ce qui m'étonne, en fait, c'est qu'il n'y a personne ou presque. A part le vacataire. Un repas tranquille. Puis Béatrice arrive au moment presque ou j'ai fini de manger. Comme le dessert, une sorte de crème aux fruits, ne me dit rien, je suis Baguettemagix dans les loges des musiciens.

Installés au moins deux, c'est la folie, beaucoup de monde, j'apperçois Dossinantix qui semble surchargée de travail, mais pas ennuyé pour autant. Il y a de la tarte poire-amandes, ma préférée de celles du C3, alors une assiette en carton et j'en pique une part. Je l'emmène dans le hall. Et je fais envie à tous les vacataires accoudés au bar. Un petit café avec.

Bizarement, les spectateurs ne sotn pas là, très en avance. Et avec Béatrice, on préssent une forte défection. Après hésitation, je reserve des places pour tous les élus présents, presque une vingtaine. En fonction de leur importance, de leur délégation, de leur pouvoir de nuisance.

Au fur et à mesure qu'on s'approche du spectacle, on nous ramène de plus en plus de places. Une élue, qui avait réservé puis annulé, arrive finalement, en plus arguant des problèmes de santé, elle veut une place sans escalier. Il commence a y avoir du monde, je passe à travers les spectateurs massés devant les portes et vais lui réserver sa place.

Mon ami Thanatos arrive. Puis des élus, le premier adjoint, qui est finalement tout seul (je vais retirer dans la salle sa deuxième place réservée). Ohbeaufix, a qui je dis que par habitude, on l'a encore placé à côté de Débordito (qui s'est changé depuis), et que ça fait bien rire. Le Maire, arrive, seul aussi. Alors pendant, qu'il raconte à Béatrice, qu'il a trouvé une femme dans la rue, complétement nue et folle et qu'il s'attend à recevoir un appel de l'astreinte pour la faire interner, je file dans la salle, enlever la reservation de son siège. Et ce faisant, je me rend compte, qu'un élu, celui qui ressemble à Napoléon III, s'est placé avec son épouse sur les places d'Ohbeaufix et de la sienne. Je lui fais remarquer son erreur. Avec Béatrice, on devine le nombre de spectateurs présents à quelques uns près. Bambiciosix lui est stréssé, et voudrait être certain, qu'il y a de la place pour tout le monde en salle, avant de faire rentrer ceux en surbooking. On lui dit, même si on en est pas certain, qu'il peut y aller sans problème. Dans tous les cas, on a jamais refusé personne. On va pas commencer aujourd'hui. Mais, il n'est pas très confiant.

Le Maire étant arrivée (avec quelques minutes de retard), le concert commence, le temps donc de faire rentrer les places en surbooking, avec le même délai de retard.

On est un peu stressé, par une billetterie pas simple, surtout qu'entre temps, on a vendu des places pour d'autres spectacles, où fait des échanges. Alors, on ne profite, Béatrice et moi, que modérement des performances de l'orchestre. On alterne notre présence en salle. Là, je découvre que Hautboïstopoulos est en jupe ! Ce qui n'était jamais arrivé avant. Il faut dire aussi, que ce n'est pas évident, quand on joue du violoncelle. Ou la jupe empêche de jouer, ou un faut mouvement risque de provoquer une situation de révélation saisissante...

J'aime bien la fin de la première partie, un morceau classique de Beethoven avec choeurs. Lyrique.

Sinon, j'ai le temps de faire du tarot sur ordinateur.

Pendant, que les choeurs sont sur scène, j'ai le temps, de descendre dans leurs loges, quasi-désertes pour reprendre quelque parts de tartes.

Puis entracte, deuxième partie du concert, re-parties de tarot. Puis fermeture des caisses, puis fin du concert. J'apperçois, Noblesseoblige dans la foule. Je lui cours après et on se dit aurevoir, je lui donne un tract pour la pièce de théâtre. Elle va me manquer.

Le gros du public part vite, mais l'on sait bien que le temps que les musiciens de l'orchestre prennent un verre, on en a pour encore longtemps. Béatrice qui est là depuis 10h du matin, me passe ses clés (que je confierais à Discrétix demain) et peut ainsi rentrer chez elle.

Than vient me tenir compagnie. Une bonne partie des musiciens sont là et se sont installés à des tables au bar. Dont la soeur de Hautboïstopoulos dans un manteau, d'inspiration d'europe de l'est, très élègant. Malgrè tout, on attend la sus-nommée un long moment. Pendant ce temps, Roseopoulos vient demander à Than, s'ils se connaissent. Elle croit le reconnaître. Mais lui, non.

Hautboïstopoulos arrive enfin, tout guillerette et passent de long moment avec nous. J'en profite pour lui faire signer tout un tas de documents, contrats d'embauche, permission d'être filmée, etc.

Le hall, n'étant plus occupé que par les musiciens, tout le monde est autour du bar. Sauf moi, quand je dois vaquer à mes occupations, entre autre veiller à ce que les vacataires signent bien la feuille d'heure et leurs contrats. Il en restent quelques uns qui mangent les tartes que j'ai ramené dans la salle du coffre.

Vers minuit, on décide avec Bambiciosix de fermer le C3. Après avoir annoncé une dernière tournée, je provoque l'extinction d'une partie des lumières et en quelques minutes, tout le monde est sorti. On rentre avec Matrixopoulos et Thanatos, aux alentours de 0h30. Je me fume une cigarette à la fenêtre, ayant cru apercevoir des choses qui ne m'enchantent guère.

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-01-2007 à 23h09


|<< <<<  3   4   5   6   7  | 8 |  9   10   11   12   13   14  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 28-02-2006 à 23h56 | Mis à jour le 12-05-2008 à 13h26 | Note : 5.37/10