Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LESMOUTONSDEPANURGE
lesmoutonsdepanurge

La vie du C3 (centre culturel communal) vue de l'intérieur !!
Et la vie de son auteur, Dark Scriptus.
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- C3
- Vu épris
- Moije

5 DERNIERS ARTICLES
- Le Crépuscule d'une étoile
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Little children
- Jacquou le croquant
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Vues de ma fenêtre
- Publicité personnelle
- Dernier article
- Pot
- Mardi

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<< Décembre >>

BLOGS FAVORIS
1.Champs-elysees
2.Mondesparalleles
3.Fictionnary
Ajouter lesmoutonsdepanurge à vos favoris

LIENS FAVORIS
- Photos de Rome
 Mardi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Nouvelle nuit polaire ! Là, j'ai même rajouté, des grosses chaussettes (celles que je mets pour skier normalement) et une echarpe, en plus du pyjama long, de la veste polaire, du duvet et de la couette !

Résulat, j'ai quand même un peu froid en me réveillant !! Ensuite, je fais des recherches sur les CE avec Google et apprends pas mal de trucs intéressants.

Puis vers 13h, après une douche bien chaude pour me réchauffer, et un rasage en règle (pas rasé de depuis mercredi matin !!) je vais visiter avec Artsetlettrix et Shakheadaddictix une salle, officieusement de théâtre, où l'on va jouer trois soirs en février, mais où surtout, j'aimerai qu'on puisse tourner le film issu de ma pièce (celui sur LA star). Je filme et j'envois ça à Johnsturgix qui prendra la décision finale...

Puis comme je suis sur Paris, ciné...

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 10h27

 Dimanche, lundi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Ensuite, déjeuner familial, puis peinte de cubes en bleu ciel. Ces cubes sont le décor principal de la pièce. Séance peinture chez Arménix avec aussi Artsetlettrix.

Puis après un petit passage dans mon appartement toujours aussi glacé, retour dans la maison familliale. Là diner à trois et mise à jour sur l'ordi.

Nouvelle nuit au chaud. Puis ce matin réveil. Passage chez moi, on dirait que les travaux ne sont pas pour aujourd'hui.

Rerépet et re-peinture de cubes (une troisième couche un peu partout, et quelques côtés oubliés). Puis repassage chez moi. Un oeil sur l'autre texte. Puis répétition de l'autre pièce cette fois. Jusqu'à 21h. Et après un diner remise à jour.

Ouf !

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-01-2007 à 00h39

 Pars vite et reviens tard Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Grace à la RATP qui ouvre ses lignes une heure de plus le samedi soir, Brahmsix et moi pouvont rentrer sans encombre. Et alors qu'il prend un taxi, une fois sorti du métro pour rallier chez lui, je choisis la marche à pieds.

Mes parents avaient un diner entre amis, pendant que Matrixopoulos sortait avec sa copine, je pense les retrouver au lit (il est plus de 1h du matin) mais en fait les amis, qui ont trainé viennent juste de partir.

Une nouvelle nuit, au chaud, dans la chambre mansardée que j'occupais adolescent, pendant mes premières années de collège. Elle est devenue depuis chambre d'amis. La chambre, en dessous de Matrixopoulos, est devenue salle d'ordinateur, alors que lui est allè occupé depuis mon départ, la chambre que j'utilisais de la fin du collège, au lycée puis à la fac. Une bonne nuit de sommeil, et un petit ciné de dimanche matin, avec les parents.


Paris est en émoi. Des victimes de ce qui semble être la peste sont découvertes à différents endroits. Par ailleurs, d'étranges messages annonciateurs du fléau sont transmis à un crieur public. Et des 4 protecteurs sont peints sur les portes d'appartements. Le comissaire Jean-Baptiste Adamsberg muni de son flair légendaire est chargé de l'enquète. Sauf que comme il vient de rompre avec sa petite amie et que son eternel adjoint Danglard est à l'hôpital, il aura bien besoin de l'aide extérieure d'un vieux faux noble aux grand coeur et érudit. La traque commence...

Sur la trame du roman éponyme de Fred Vargas, le film en est une adaptation plutôt fidèle dans la lettre et dans l'esprit. José Garcia campe un Adamsberg très convaincaint en "pelleteux de nuages", Michel Serrault est parfait en vieux sage. Olivier Gourmet est excellent. Seul Danglard est un peu décevant. Pareil pour les seconds rôles tous bien campés, avec un bémol pour Marie Gillain, trop connue pour être honnête (ce qui gache un peu l'intrigue!).

Le film est un peu long et quand on a lu les romans, on s'embrouille un peu, mélangeant l'intrigue de celui-ci avec celles des autres.

Mais le pari est réussit. Un bon polar. Et on attend avec impatience la suite des aventures du commissaire AdamsberG-GarciA.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-01-2007 à 00h32

 Bobby Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Le 5 juin 1968, Los Angeles, hôtel Ambassador. Quartier général du sénateur Robert Kennedy (frère de J.F.K.), candidat aux primaires pour la présidence des Etats-unis. Dans l'attente de l'arrivée du candidat, tout l'hôtel est en émoi. Du personnel: le directeur, les standardistes, l'intendant, les aides aux cuisines, la coiffeuse, portier à la retraite aux clients: chanteuse à succés et son mari, homme d'affaires et sa femme, deux étudiants pacifistes, une journaliste commnuniste, le staff du candidat et des étudiants bénévoles. Tous attendent fébrilement l'arrivée du grand homme, qui tout l'indique sera le digne successeur de son frère. Mais en attendant l'élu, la vie de chacun reprend ses droits;

Le marmitton aimerait assister à un match de base-ball avec son père, le directeur rompt avec la standardiste, vire l'intendant raciste et s'engueule avec sa femme, l'ancien portier fait des parties d'échecs acharnés. Un jeune étudiant épouse une amie de fac pour ne pas partir au Vietnam. Deux étudiants bénévole découvrent le LSD. Le mari de la chanteuse se rend compte que son rôle de souffre douleur n'est plus tenable, etc...

Chaque personnage étant interprété par une célébrité, on ne les citera donc pas tous. Allez pour le plaisir: Anthony Hopkins (toujours excellent), William H Macy (de moins en moins rare, heureusement), Martin Sheen (Le président Bartlet dans A la maison blanche), Laurence Fishburne (charismatique) etc..;

Une belle galerie d'acteurs et de portraits pour un très émouvant hommage à un homme qui a eu la chance (pour son image s'entend!) de mourrir avant d'avoir à commettre des erreurs. Le film est ponctué d'images d'archives et d'extraits sonores de ses discours de campagne.

La scène finale, mettant en scène avec virtuosité (et au son du Sound of silence) l'assassinat, est tout bonnement magnifique. C'est d'ailleurs une véritable boucherie, qui ne fera pourtant qu'une victime. Et la manière dont les protagonistes du film sont impliqués dans cet instant, est très bien ficelée.

De la bel ouvrage où même le réalisateur, Emilio Estevez est convaincant (il ressemble beaucoup à son père d'ailleurs). Un film qui donne envie d'en savoir plus sur le personnage.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-01-2007 à 00h12

 Jeudi, vendredi, samedi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Retour du ciné et retour dans le froid. Alors qu'entrant dans mon immeuble, je mets la main sur le radiateur du hall pour voir s'il est chaud, mon voisin me dit que la chaudière est définitivement morte et qu'il ne faut pas espérer un changement avant le début de semaine.

Heureusement, j'ai mon petit radiateur électrique. Mais la nuit, je l'eteins, et transforme mon lit en camp de base sur l'Anapurna. Un pyjama long, une veste en polaire, dans un duvet, sous la couette. Avec, ça j'ai même presque trop chaud. lol. En tout cas, la nuit se passe sans encombre. Par contre, j'ai aucune envie de renouveler l'expérience.

Sinon, répet dans l'après-midi chez Arménix, et les choses avancent doucement...

Par contre le soir, je déménage mes affaires pour le week-end et vais squatter un peu chez mes parents. Là au moins, je mourrais pas de froid. En plus, c'est l'anniversaire du père de Matrixopoulos, qu'on va fêter dans un restaurant de produits de la mère, reservé presque uniquement pour nous.

Après une bonne nuit de sommeil, re-répétition. Pour la soirée, après un essai de trouver un bouquin à la FNAC et chez Virgin et un peu de marche je retrouve Brahmsix sur les Champs-Elysées. Mais là, aucun film ne nous tente (enfin aucun film que je n'ai déjà vu).

Alors un coup de métro, jusqu'à Bercy Village. Une flammenkueche dans un restaurant bondé (mais à deux on est plus rapidement placé qu'à plus). Même le temps d'une crèpe en dessert puis cinéma.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-01-2007 à 23h46


|<< <<<  1  | 2 |  3   4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 28-02-2006 à 23h56 | Mis à jour le 12-05-2008 à 13h26 | Note : 5.37/10